Pierres levées - Dolmens et Menhirs

Le Néolithique a laissé de nombreux vestiges sur le Larzac.
Ainsi, les grottes des bords des gorges de la Vis ont apporté au spéléologue ou au préhistorien témoignage de la vie de l'homme au Néolithique (silex, traces d'habitats).
Certaines failles de rochers servaient de sépulture avant les dolmens.
A la fin de cet âge le territoire paraît assez peuplé. La transhumance se pratique déjà et se créent les « drailles », ces pistes millénaires que suivent encore les troupeaux d'ovins à l'estive.
Au Chalcolithique, la civilisation mégalithique est implantée sous la forme de menhirs et de dolmens (au moins 200 à 300 mégalithes sur tout le causse).
Quelques menhirs ont été redressés, on peut les voir dans la plaine du Coulet, à Soulagets.
Des groupes de menhirs sont aussi connus sur la partie ouest du causse avec au moins 30-40 menhirs : La Canourgue, la Vernède, la Prade…
Beaucoup sont couchés, cassés, réutilisés comme celui de Latude sur l’itinéraire menant à la ferme des Gamboules. D’autres menhirs sur le territoire de Sorbs sont visibles au Col de Medigout par exemple,
Les dolmens de la Prunarède (partie est du Larzac) et de Ferrussac sont quelques uns des dolmens les plus connus mais il en reste de nombreux autres ruinés à la Baume Auriol, au Coulet, au Viala, à Jasse Nove, au Rancas, à St-Martin-d'Azirou, au Mas de Gay, au Dévezas...
La plupart des dolmens du Larzac ont beaucoup souffert. La partie ouest du Larzac compte plusieurs nécropoles (Mas d'Aussel, Mont Lavagnès, Latude, Laroque, Jasse Nove) totalisant au minimum 50-80 dolmens.
On notera la présence de plusieurs dolmens le territoire de Sorbs entre autres au Pas de Larquet, au hameau de Latude, à l'Espérelle et au ruisseau des Mourgues,
A noter également la présence des tumulus de la Boissonnade.
 
De -2000 à -500 se forment de véritables villages préhistoriques.
Les outils trouvés lors de fouille témoignent d'une civilisation d'éleveurs et de cultivateurs.
Les nombreuses grottes auront des vocations définies, habitats et funéraires, à Soulagets, grotte poterie à Sablières, grottes citernes.
Les grottes refuges dénoncent les premières invasions celtiques du premier âge du fer,
 
  • On peut consulter à ce sujet l'excellent ouvrage "Les Mégalithes du Lodévois - Tome IV - Le Larzac Méridional" de Gaston-Bernard ARNAL, Pierre-Marie BERTRAND et Gérard MAREAU du Groupe Achéologique Lodévois
  • En France, la période néolithique, qui correspond aux premières sociétés de paysans, est comprise entre 6000 et 2200 avant notre ère
  • L'âge du cuivre, ou chalcolithique. Le chalcolitique, ou "âge du cuivre", constitue la dernière période du néolithique. Cette période s'étend environ de -2500 à - 1800 ans
Mégalithes sur le Territoire de SORBS
Source : G. B. Arnal, P.M. Bertrand et G. Mareau, Les mégalithes du Lodévois, t. IV, Charte Lodévois-larzac, 2006, 180 p. (ISBN 2-9526287-0-X)
Monuments Remarques Coordonnées
Menhirs du Pas de Pertus 5 menhirs 43° 52′ 18″ N, 3° 25′ 12″ E
Dolmen de Grosfalit   43° 53′ 04″ N, 3° 24′ 02″ E
Dolmens de la Boissonnade 1 dolmen, 1 coffre  
Dolmens de Latude 6 dolmens 43° 52′ 52″ N, 3° 25′ 24″ E
Dolmens des Buissières 5 dolmens 43° 52′ 38″ N, 3° 23′ 31″ E
Menhir des Buissières   43° 52′ 36″ N, 3° 23′ 27″ E

Menhirs de Latude

8 menhirs 43° 52′ 48″ N, 3° 24′ 56″ E
Menhirs du col de Médigout   43° 53′ 22″ N, 3° 26′ 10″ E
Menhirs du Rajolas   43° 51′ 59″ N, 3° 23′ 00″ E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

--